Contexte

Des collèges agricoles créés par les paysans pour les paysans

Au début des années 2000, face à l’absence de dispositifs de formation initiale agricole pour les jeunes ruraux à Madagascar, Fifata a interpellé Fert sur la nécessité de former la relève des exploitations agricoles familiales et des leaders  d’organisations paysannes. Fert s’est alors associée au Cneap (Conseil national de l’enseignement agricole privé) pour accompagner Fifata dans la mise en place d’un dispositif de formation initiale pour les jeunes filles et fils de paysans.
5 collèges agricoles ont été progressivement créés. Ces collèges proposent une formation de 3 ans en internat, basée à 50% sur la pratique grâce à une exploitation pédagogique attenante au collège.
Depuis 2009, un dispositif d’accompagnement à l’insertion professionnelle a été mis en place. D’une durée de 3 ans, il se compose d’un appui individuel par un conseiller agricole, de l’organisation de regroupements entre jeunes, d’une dotation coup de pouce et d’une mise en relation avec des partenaires techniques et financiers.
Les conseils d’administration des collèges agricoles et de la fédération Fekama sont composés exclusivement d’agriculteurs. Fekama est membre du Groupe Fifata.

Objectifs

Former des jeunes, moteurs du développement rural à Madagascar

Former une nouvelle génération d’agriculteurs professionnelsFavoriser la relève des leaders paysans au sein des OPContribuer aux politiques publiques de formation et d’insertion professionnelle

Actions

Des dispositifs qui ont fait leurs preuves

Depuis la création des premiers collèges, 743 jeunes en sont sortis et 655 d’entre eux ont été accompagnés dans leur projet professionnel. Mais au-delà de ces chiffres, des études montrent que :
> La formation développe chez les jeunes des compétences techniques et de gestion et une compréhension des enjeux socio-économiques pour une bonne gestion de leurs exploitations. Elle leur donne envie de devenir agriculteur par choix et non par défaut, leur permet de faire des choix raisonnés, d’innover, de mettre en oeuvre et diffuser autour d’eux des techniques de production plus performantes.
> L’accompagnement des jeunes après leur formation correspond à leurs besoins et leur permet de lever certains freins à la mise en oeuvre de leur projet professionnel.
> Les jeunes formés s’impliquent dans leur territoire en valorisant leurs compétences autour d’eux ; ils contribuent à la relève des leaders paysans en s’impliquant dans les OP, en particulier au sein du groupe Fifata.
Fekama est aujourd’hui reconnue dans le paysage institutionnel de la formation agricole et rurale, tant au niveau national qu’international.

PARTENAIRES

 
 

MADAGASCAR

: région d’Anstirabe, siège de Fekama

: région d’implantation des collèges agricoles

5

collèges agricoles

350

élèves / an en formation initiale

240

jeunes / an en formation continue

95%

de jeunes formés insérés en agriculture

Actualités liées

Ressources liées