Afin de former la relève des exploitations agricoles familiales et des organisations professionnelles agricoles du groupe Fifata, l’agri-agence Fert et le Cneap accompagnent depuis 2001 un dispositif de formation initiale et d’insertion professionnelle des jeunes en agriculture. 5 collèges agricoles à vocation régionale ont ainsi vu le jour et sont fédérés au sein de Fekama, membre du groupe Fifata.

Qu’est-ce qui a conduit Fekama, Fifata et Fert à envisager une adaptation de la formation dans les collèges agricoles en 2019 ?

  • La difficulté croissante pour les familles rurales à assumer les frais de scolarité (apport en riz et écolage) pendant 3 ans ;
  • La concurrence d’autres dispositifs de formation très courts et gratuits pour les jeunes ;
  • Le souhait d’augmenter le temps d’apprentissage en milieu professionnel.

Quel sera le nouveau dispositif pédagogique de Fekama ?

Il est envisagé qu’à partir de la rentrée 2020-2021, la formation se compose de 2 années en présentiel au collège (en internat) et d’une année composée majoritairement de stages sur l’exploitation familiale et dans les exploitations d’autres agriculteurs (tuteurs de stages) pour la préparation du projet professionnel du jeune.

Comment construire un nouveau référentiel pédagogique ?

Pour accompagner Fekama dans la préparation de ce changement, Fert a mobilisé deux personnes du Cneap pour une mission de 15 jours auprès de Fekama : Thierry Dedieu, adjoint au Secrétaire Général, et Charles Joseph, chargé de mission Accompagnement pédagogique et Organisation scolaire.

Durant cette mission ont été revus le référentiel métier et compétences, ainsi que les référentiels de formation et de certification (évaluation). Tout le défi est de faire de la 3ème année dite « in-situ » un véritable lieu d’apprentissage pour les élèves, bien que ceux-ci ne soient pas présents au collège.

Un document d’accompagnement a aussi été élaboré avec des volumes horaires indicatifs et des recommandations pédagogiques afin d’aider les formateurs des collèges dans la mise en œuvre de ces nouveaux référentiels. En effet, l’ambition de Fekama est de renforcer l’accompagnement des formateurs dans la mise en œuvre de méthodes pédagogiques sollicitant plus les capacités de raisonnement des élèves et favorisant l’apprentissage par la mise en situation, notamment via l’exploitation agricole pédagogique.

Mais le travail de préparation ne s’arrête pas là !

Fekama devra encore identifier, former et accompagner les futurs tuteurs de stage, élaborer les nouvelles grilles d’évaluation des élèves, répartir les tâches entre formateurs et conseillers en insertion professionnelle et les former …

L’enjeu de préserver le continuum formation-insertion sera d’autant plus grand qu’à partir de 2020 ces conseillers en insertion professionnelle seront basés auprès des fédérations régionales d’organisations paysannes membres de Fifata (et non plus auprès des collèges). Ce transfert a pour objectif de mieux accompagner les jeunes formés sur la durée et de faciliter leur implication dans les organisations paysannes du groupe Fifata.

« Fekama adapte sa formation pour mieux répondre aux enjeux professionnels agricoles. Toute son équipe est mobilisée autour de la formation des jeunes, futurs paysans. Ce nouveau référentiel adapté aux compétences professionnelles du métier de paysan permet un nouveau souffle pour la formation dans les collèges agricoles et répond à l’objectif de Fifata : une agriculture qui se transforme ce sont des exploitations agricoles familiales, professionnelles, compétitives et qui s’agrandissent pour permettre aux agriculteurs de tirer un meilleur revenu et de nourrir leurs familles et leur pays ».

Charles JOSEPH-BRESSETCNEAP