Découverte du SCV et d’une plateforme de test par des agriculteurs maghrébins

Les 10 et 11 septembre 2015, à l’occasion d’un voyage en France, un groupe de quatre agriculteurs maghrébins a visité l’exploitation agricole de Daniel Bremond, agriculteur à Oraison dans les Alpes de Haute Provence, ainsi que ses plateformes de test en semis direct sous couverture végétale conduites avec le centre de recherche Arvalis. L’occasion pour ces agriculteurs méditerranéens d’échanger sur leurs pratiques agricoles.

Les techniques de semis direct sous couverture végétale

Rachid Boukhlif (Sétif – Algérie), Aziz Zine El Abidine (Meknès – Maroc), Salah Lamouchi (Président de l’Apad, Mateur – Tunisie) et Noomen El Euchi (Jendouba – Tunisie) sont agriculteurs dans la région du Maghreb. Ils utilisent des techniques de culture et de travail du sol simplifiées ou du semis direct depuis une dizaine d’années mais font face à des difficultés dans la mise en œuvre de ces techniques.

En découvrant le travail de Daniel Bremond et ses techniques expérimentales de semis sous couvert végétal – en complément des pratiques de semis direct –  ils ont pu explorer des solutions supplémentaires aux pratiques d’agriculture de conservation déjà testées dans leur pays.

Les échanges entre les agriculteurs des deux rives de la Méditerranée ont été enrichissants. Ils ont déclenché de nouvelles ambitions afin de tester une nouvelle vision de l’agriculture pour préserver les sols et nourrir les populations sainement.

On retiendra deux citations emblématiques de ces échanges entre agriculteurs méditerranéens :

« On peut remplacer le métal par le végétal »

« Toutes ces graines, c’est le travail de mon sol. Une poignée de graines fait plus qu’un gros tracteur »

Il leur reste maintenant à les tester et les adapter à leur propre contexte avec des contraintes et spécificités supplémentaires sur la rive Sud de la Méditerranée.

La mise en place de plateformes de test chez l’agriculteur

Une session de travail a également été organisée avec un ingénieur d’Arvalis, Stéphane Jezequel, qui suit depuis 3 ans des plateformes de test d’agriculteurs dont celle de Daniel Brémond. Les discussions ont porté sur le partenariat agriculteur/ chercheur, sur la méthodologie de recherche employée pour suivre les plateformes, etc. Les agriculteurs maghrébins ont été très intéressés par ces discussions, et souhaiteraient pouvoir démarrer ce même type de partenariat dans leur pays.