Fert Atelier bizerte RCM

Principaux partenaires

Agracon (Association aragonaise pour l’agriculture de conservation, Espagne), Atupam (Association Trait d’Union pour une agriculture moderne, Algérie), AOC Sols (Association Occitane de Conservation des Sols, France), Apad (Association Pour une Agriculture Durable, Tunisie), Coopératives de base (Chaouaïa et Moyen Atlas, Maroc ), GAB (Groupement des Agriculteurs de la Bekaa, Liban), ITGC (Algérie), INGC (Tunisie), ENA (Maroc), IAV (Maroc), INRA (Maroc), INRA (France), Arvalis (France), Université d’Evora (Portugal), Acsad (Centre arabe pour l’étude des zones sèches et des terres arides), Icarda (International Center for Agricultural Research in the Dry Areas), Ciheam (Centre international de hautes études agronomiques méditerranéennes)

Situation géographique

Algérie, Espagne, France, Liban, Maroc, Portugal, Tunisie

Description

Depuis 1989, le Réseau grandes Cultures Méditerranéen devenu le Réseau Innovation Agro-systèmes Méditerranéen (RCM) fait la preuve de l’efficacité d’une recherche-action conjointe entre groupes d’agriculteurs organisés et chercheurs. Actions de terrain, animation de groupes et rencontres internationales ont porté de 2000 à 2017 sur l’agriculture de conservation avec, notamment, l’organisation de quatre Rencontres Méditerranéennes du Semis Direct, à Settat (Maroc) en 2001, Tabarka (Tunisie) en 2003, Saragoza (Espagne) en 2006, et Sétif (Algérie) en 2010. En Mars 2012, le RCM s’est réuni en Tunisie pour redéfinir sa stratégie à venir dans le contexte global de l’adaptation au changement climatique.

Près de 25 ans après la création du RCM, un bilan des activités et du fonctionnement du réseau s’imposait ; un processus de capitalisation a donc été mené entre 2014 et 2015, permettant au réseau, en 2016, de se remobiliser en interne et de continuer à fonctionner au-delà de 2017 sans l’animation de Fert.

Une capitalisation spécifique de l’action sur l’agriculture de conservation a été menée en 2017 et 2018. Un dossier synthétise une collaboration de Fert avec les agriculteurs et autres acteurs de l’agriculture de conservation au Maghreb, qui ont été au cœur de la réflexion et de l’action.