Pour répondre à une demande forte de la filière et des producteurs, le Ceffel (organisation professionnelle agricole spécialisée membre du groupe Fifata) a développé depuis 2011 une activité de multiplication de plants sains de pomme de terre avec l’appui de la FN3PT, la Fédération Nationale des Producteurs de Plants de Pommes de Terre (France). Cette action d’envergure a renforcé la confiance des membres envers le groupe Fifata et a permis de mettre en place un dispositif rigoureux de production de plants et de suivi.

Sur la base de cette expérience et pour répondre aux besoins des maraîchers accompagnés par Fifata autour de la capitale (Antananarivo) Fert a mobilisé l’expertise du Cirad pour former le Ceffel sur la production de semences potagères.

Le Cirad (Centre de coopération Internationale en Recherche Agronomique pour le Développement) est un centre de recherche français qui produit et diffuse des connaissances pour une agriculture durable adaptée aux changements climatiques dans les pays du Sud.

Depuis avril 2021, trois sessions de formation ont été organisées allant des fondamentaux de la production de semences potagères à la génétique. A travers des visites virtuelles des sites de production du Ceffel, le Cirad a également partagé quelques conseils pratiques.

Le Ceffel a déjà commencé à améliorer certaines pratiques (augmentation de la densité, garantie de la pureté variétale, distances d’isolement…). L’objectif visé par Fifata et le Ceffel est de former et d’accompagner un réseau de producteurs de semences potagères dans plusieurs régions de Madagascar afin que les agriculteurs puissent accéder localement à des semences de bonne qualité à des prix adaptés.

Une mission du Cirad à Madagascar est prévue dès que les frontières seront rouvertes.

Cette action est partie intégrante du projet Ambioka, mis en œuvre par Fert en partenariat avec Fifata, le Ceffel et Cap Malagasy, dans le cadre du programme AFAFI-centre (Programme d’Appui au Financement de l’Agriculture et aux Filières Inclusives dans le Centre de Madagascar), cofinancé par l’Union Européenne.