Depuis mi-mars 2021, Fert initie de nouvelles activités auprès de producteurs d’amandes dans la région de Taza au Maroc. Cet article revient sur les premiers pas de Fert pour engager des actions de proximité avec les agriculteurs et leurs organisations.

Depuis quelques mois, l’équipe de Fert au Maroc (en partenariat avec l’IECD) sillonne les villages du cercle de Taza à la rencontre des agriculteurs. Ces rencontres permettent de mieux connaître les difficultés auxquelles ils font face et de faire un état des lieux de l’agriculture et des pratiques agricoles dans la région. Après ces premiers échanges, il est apparu que la culture d’amandiers était importante pour les agriculteurs mais que leurs productions et revenus restaient faibles.

En effet à Maghraoua et Galdamane, deux communes du cercle de Taza, bon nombre d’agriculteurs se sont diversifiés dans la culture des amandiers grâce aux incitations du programme de plantation du gouvernement marocain (plan Maroc Vert). Mais sans connaissances techniques particulières, leurs productions d’amandes sont faibles.

Une première rencontre sur le technique au niveau des exploitations

Après avoir rencontré plusieurs coopératives agricoles, l’équipe de Fert a été mise en relation avec des agriculteurs. Dans un premier temps, un accompagnement technique a été proposé aux agriculteurs volontaires, seuls ou en groupe, toujours au niveau de leurs vergers. Depuis fin avril, l’équipe Fert a ainsi initié un conseil technique de proximité auprès d’une soixantaine de producteurs.

Les premières visites se sont déroulées durant la période de lutte contre les nuisibles et les maladies, l’occasion pour le conseiller agricole d’axer le conseil sur l’état sanitaire des vergers d’amandiers. Il a réalisé une première visite pour déterminer le problème dans les vergers et trouver le traitement adéquat, de façon participative avec l’agriculteur ou le groupe d’agriculteurs.

S’en est suivie une série de visites pour effectuer le traitement en diffusant les bonnes pratiques. Le technicien retournera ensuite voir les agriculteurs pour observer le résultat du traitement et les conseiller sur les méthodes de prévention pour la prochaine campagne.

Vers un accompagnement au niveau collectif

Le besoin en conseil technique des producteurs d’amandes est bien réel. En quelques semaines, le nombre d’agriculteurs volontaires a augmenté. L’accompagnement de Fert pourra se poursuivre en groupes en organisant des démonstrations ou en les accompagnant dans les achats groupés (ou individuels) d’intrants.

L’accompagnement au niveau des exploitations n’est qu’une première étape, progressivement il sera instauré à un niveau plus collectif et notamment auprès des coopératives pour discuter des autres problématiques rencontrées par les producteurs et qui se résolvent plus facilement lorsqu’ils sont organisés collectivement.

Publié le 25 juin 2021.