Principaux partenaires

Au Maroc : Ena (Ecole nationale d’agriculture) de Meknès, IAV Hassan II de Rabat, Ated Chefchaouen (Association Talassemtane pour l’environnement et le développement), DPA (Direction provinciale de l’agriculture) de Chefchaouen, Coopératives agricoles de Bouhsoussen et Beit El Fellah, groupe Aguelmous, Association des usagers de l’eau Oued Sebou, la Direction de l’Enseignement de la Recherche et de la Formation du Ministère de l’Agriculture, l’ONCA (Office National du Conseil Agricole),  l’AMMS (Association des multiplicateurs de Semences), Institut Technique Agricole (ITA) de Tiflet, Associations Lamharchyine, Usagers de l’eau Chaouen et Coopératives locales Aghbalou et Tanakob

En France : Irstea, Agricord

En Tunisie : INGC (Institut des Grandes Cultures), les Ecoles d’Agriculture de Mateur et du Kef, l’Institut de Machinisme agricole de Medjez El Bab, Institut National de la Recherche Agronomique de Tunisie (Inrat), Ecole Supérieure des Ingénieurs de l’Equipement Rural (Esier), l’Association pour l’Agriculture Durable (APAD), la Coopérative centrale de semences (COSEM), Société Mutuelle des Services Agricoles (SMSA) de Tahent, de Laaroussa et Fernana  et groupes locaux du Nord

Situation géographique

Au Maroc : régions de Khénifra (Moyen Atlas) et Chefchaouen (Rif).

En Tunisie : région Nord (Bizerte, Jendouba, Siliana)

Description

Ce programme conduit par Fert de 2014 à 2017 est l’extension du projet « Conservation des sols et sécurité alimentaire : une préoccupation commune pour les agricultures paysannes du Mali et du Maroc ». Il a été mis en œuvre simultanément dans deux régions du Maroc et une région de Tunisie. Il s’articulait autour de quatre axes afin d’améliorer durablement la sécurité alimentaire des populations : renforcer les capacités des groupements paysans, valider des pratiques agronomiques durables, créer et reproduire localement des semoirs semis-direct (SD) innovants, sensibiliser des acteurs nationaux sur les enjeux et pratiques de l’agriculture de conservation. Cette action a été conclue en 2018 par la rédaction d’une capitalisation qui reprend les enseignements des travaux de Fert et de ses partenaires dans le domaine de l’agriculture de conservation.

Dossier de capitalisation sur l’agriculture de conservation au Maghreb