Afin d’améliorer son approche du conseil agricole et d’accompagnement des OP à la base, une délégation de 3 leaders et 5 salariés de CGA s’est rendue à Madagascar pour découvrir les actions du groupe Fifata et s’enrichir de son expérience.

Depuis 2014 Fert accompagne CGA dans la mise en place de sa nouvelle stratégie de services dans 5 comtés du sud-ouest du Kenya : Narok, Nakuru, Laikipia, Uasin Gishu et Meru. Parallèllement, Fert et CGA, via un partenariat avec la fondation d’entreprise Louis Dreyfus, ont engagé une action visant la promotion de pratiques agroécologiques dans les comtés de Laikipia et Meru où la dégradation des sols et le changement climatique mettent en péril la production agricole.

L’objectif global de la visite d’échange était d’améliorer les compétences de CGA dans la mise en œuvre de services de base pour construire des OP durables d’une part et le développement de l’agroécologie d’autre part. Grâce aux nombreuses visites de terrain, la délégation de CGA a pu apprécier la pertinence et l’efficacité du conseil agricole de proximité mis en œuvre par Cap Malagasy.  Cet accompagnement a permis notamment le développement de services concrets et répondant aux besoins des producteurs par les OP de base et les unions spécialisées. Par exemple, l’union filière riz Santatra à Sandrandahy en Amoron’i Mania a développé un service d’approvisionnement en semences de riz et d’accès à des équipements agricoles.

L’importance de la formation et de l’accompagnement des paysans-relais ainsi que des OP et de leurs leaders a aussi été mise en avant lors de ces visites. « C’était impressionnant de voir les leaders parler si bien de leur OP, des services… » (Nicholas, coordinateur du comté de Meru)

La visite du Ceffel, de GSDM de et les échanges avec les producteurs engagés dans une démarche agroécologique ont permis de découvrir de nouvelles pratiques et d’améliorer le savoir-faire de CGA sur la conduite d’expérimentations.

« En tant qu’agronome en charge de la promotion des pratiques agroécologiques, j’ai appris beaucoup de choses auprès de Ceffel et des producteurs. De notre côté il faut que l’on travaille plus sur les grandes cultures et sur le volet commercial de l’agroécologie »

Cette visite d’échange a offert aux membres de CGA une expérience concrète en lien avec leur propre réalité, des échanges entre pairs ainsi qu’une source d’inspiration pour leurs propres défis.

Les principales orientations prises par CGA à l’issue de cette visite d’échange sont les suivantes :

  • Ne pas systématiquement chercher à augmenter le nombre de groupes de producteurs accompagnés mais mettre plus d’effort et de proximité dans l’accompagnement des groupes, notamment pour renforcer l’approche collective, le développement et la pérennisation des services
  • Renforcer le lien entre les paysans-relais et les groupes qu’ils accompagnent
  • Recentrer le périmètre d’action des paysans-relais afin d’améliorer leur expertise et la qualité de leurs services, et les accompagner dans le démarrage de leur activité via un kit de démarrage (en nature)
  • Mettre en place un cursus de formation pour les payans-relais et les conseillers de CGA
  • Développer une action ciblée sur les jeunes

«  Ce qui m’a le plus marqué c’est de voir ce que les groupes arrivent à réaliser en étant bien accompagnés. Grâce à la confiance et la connaissance entre les membres, et avec les formations et accompagnements du conseiller, ils arrivent à gérer du matériel en commun, s’approvisionner en intrants, vendre en commun … J’ai apprécié aussi la formation et la spécialisation des paysans-relais qui accompagnent les groupes, c’est quelque chose que l’on va approfondir avec CGA »