L’ÉCHANGE ENTRE PAIRS, DE PAYSANS À PAYSANS